Crasse-Tignasse

Théâtre du Tilleul
6—8 avril
3e mat. —3e prim.
5+

Scolaires

jeu. 6/04 : 13h30
ven. 7/04 : 13h30
 

Tout public

sam. 8/04 : 15h

Un chef d’œuvre de la littérature jeunesse devenu pièce de théâtre emblématique.

Las de ne trouver en librairie que des contes moraux aux dénouements prévisibles, le Docteur Hoffmann écrit en 1845 pour son fils de trois ans et ses jeunes patients, d’autres histoires, véritables exutoires des fantasmes enfantins, ajoutant à la cruauté apparente une bonne dose d’outrance. Son livre offre un panorama terrible et drôlatique d’interdits qui frappent encore aujourd’hui : jouer avec des allumettes, sucer son pouce, refuser sa soupe, gigoter à table, marcher le nez en l’air. C’est moral à l’extrême : le ‟vilain” s’y trouve toujours puni, de façon dramatique et surtout spectaculaire. Mais les ficelles sont si énormes que l’horrible en est désamorcé, par le rythme guilleret des vers de mirliton, la cocasserie des dessins et le tragique des situations. Imaginer le pire et pouvoir se distancier, rire. Quel plaisir !

En 1983, le Théâtre du Tilleul crée Crasse-Tignasse, une remarquable version pour ombres et musique qui a derrière elle, aujourd’hui, une carrière internationale. Voici une des dernières possibilités de découvrir ce spectacle qui marqua l’histoire du théâtre jeune public.

Avec Mark Elst, Carine Ermans et Alain Gilbert. D’après Der Struwwelpeter de Heinrich Hoffmann (1845), traduit par Cavanna, édité à l’École des loisirs. Mise en scène : Margarete Jennes. Ombres : Carine Ermans et Mark Elst. Castelet : Alexandre Obolensky. Musique : Alain Gilbert.

 

Crédit(s) image(s): Philippe D Pierre
◄ Retour à la page programme