Vous étiez beaux, artistes et public, et notre façade n’a jamais été si belle!

Nous avons ouvert le bal, le feu, la parenthèse, le gaz et l’électricité, la boite de Pandore, l’appétit. Nous avons ouvert les bras, les yeux, les oreilles, notre coeur. Nous avons ouvert grand les fenêtres. Fini de se tenir à carreau, on a défenestré nos peurs et nos hésitations, en grimpant aux rideaux, en tressaillant de vertige.

On a renversé la scène, d’horizontale elle est devenue verticale, les fenêtres sont devenues des trappes desquelles s’échappaient laveurs de vitre et barbaries en costume. La façade est devenue un plateau de jeu. La rue était un salon et une cuisine.

À l’image de la saison, tout était sens dessus dessous!

Retour en images sur l’ouverture de saison de ce samedi 3 octobre