Jean-Claude Grumberg

Causerie

La plus précieuse des marchandises

Pour tous (adultes)
Prix : 8€

Dans le cadre du Colloque Lire, écrire : des livres pour vivre

Tout public (adultes)

jeudi 28 novembre à 14h30

je réserve

Il était une fois, dans un grand bois, une pauvre bûcheronne et un pauvre bûcheron. Non non non non, rassurez-vous, ce n’est pas Le Petit Poucet ! Pas du tout. Moi-même, tout comme vous, je déteste cette histoire ridicule. Où et quand a-t-on vu des parents abandonner leurs enfants faute de pouvoir les nourrir ? Allons…

Dans ce grand bois donc, régnaient grande faim et grand froid. Surtout en hiver. En été une chaleur accablante s’abattait sur ce bois et chassait le grand froid. La faim, elle, par contre, était constante, surtout en ces temps où sévissait, autour de ce bois, la guerre mondiale.

La guerre mondiale, oui oui oui oui oui.

Jean-Claude Grumberg avait 4 ans lorsque son père fut emmené sous ses yeux pour être déporté à Auschwitz. Cet évènement traverse toute son oeuvre.

Écrivain et dramaturge, il a écrit de nombreuses pièces et scénarios. Couronné d’une multitude de prix, il vient de recevoir le Grand prix de la Société des gens de lettres (SGDL) pour l’ensemble de son œuvre.

Auteur dramatiquement drôle, il ne cesse d’interroger les hommes sur ce qu’ils ont fait du monde. Pour dire l’insupportable et dénoncer l’absurdité de la haine de l’autre, il privilégie le rire.

Avec La plus précieuse des marchandises, il passe du rire au conte, de la haine à l’amour :

Voilà la seule chose qui mérite d’exister dans les histoires comme dans la vraie vie. L’amour, l’amour qui fait que malgré tout ce qui existe, et tout ce qui n’existe pas, l’amour qui fait que la vie continue.